BDSM et Kink chez soi

En collaboration avec FFFBuzz.com.

N’hésitez pas de visiter le site pour des articles sur FemDom, kink et BDSM. 

FIRST choice Female led destination for all to safely explore, browse & learn about their innermost fetish fantasies. The future is female? No... The Now Is Female

Pour ceux  qui commenceraient tout juste le BDSM, je vous conseille de commencer avec des objets du quotidien, avant d’aller acheter du matériel onéreux qui pourrait ne plus vous plaire par la suite. Vous n’avez pas besoin d’investir dans des martinets et des fouets hors de prix ; il vous faut juste un peu de créativité.

Quand on s’engage dans n’importe quel type de jeu BDSM, il est important de définir des limites avant de commencer, et de s’y tenir. Commencez doucement et montez au fur et a mesure.

Définissez des safe words (des mots pour ralentir or arrêter les jeux. Les plus courants sont : vert, jaune, orange, rouge). Respectez votre partenaire et rappelez vous que c’est un jeu.. Preparez-vous pour subdrop. 

BDSM à la maison et le détournement des objets

J’utilise régulièrement des objets du quotidien lors de sessions. J’adore pervertir les objets les plus banals. Si vous avez lus des posts plus anciens, il y a eu des éléments BDSM assez tôt dans mes expériences sexuelles, même si je ne m’en rendais pas compte a cette époque.

Un de mes tous premiers partenaires sexuels adorait l’anal. Jeune et naïve comme je l’étais, j’ai mis toutes sortes de choses dans son cul ( qui a la réflexion n’étaient pas toutes « safe« ). Nous utilisions aussi des cuillères en bois pour les jeux d’impacts, des bougies et des cure-dents pour nous donner plus de sensations.

J’utilise encore certains de ces objets aujourd’hui, et j’adore transformer des objets trouvés en quincaillerie ou aux puces en instruments avec lesquels je peux torturer mes victimes.

Commençons par la cuisine (mon endroit préféré à la maison). J’ai déjà mentionné les cuillères en bois et les cure-dents. Les spatules en caoutchouc sont aussi très bien pour les jeux d’impacts car elles font un son très amusant quand elles giflent les parties charnues des fesses de vos partenaires.

Faites attention à l’endroit où vous frappez : voici quelques images pour vous aider.

Et pourquoi pas une fourchette ? Laisser des marques sur la peau délicate de votre partenaire. Et pourquoi ne pas la laisser parcourir sa chevelure ?  J’en frissonne rien qu’en y pensant.

La ficelle de cuisine peut être utilisée pour le bondage, la torture des tétons ou le CBT. Soyez sûrs de toujours avoir des ciseaux de sûreté avec vous si jamais un bondage devait être trop serré.

La glace est amusante pour des jeux de sensation. Passez la sur tout le corps de vos partenaires; en la faisant fondre goutte a goutte un peu partout. S’ils sont un peu maso; vous pouvez ajouter du sel, ce qui fera baisser la température de la glace et pourra causer des brûlures légères.

Le gingembre est régulièrement utilisé pour une pratique appelée « figging« . Prenez un morceau de gingembre épluché et insérez le dans l’anus. Cela entraîne une douce brûlure qui est juste délicieuse. Vous pouvez aussi le frotter sur d’autres muqueuses pour d’autres sensations. Certains vont bien plus loin avec d’autres substances brûlantes, mais je recommande toujours de commencer doucement et d’aller plus loin ensuite. Rappelez vous que vous pourrez toujours intensifier les choses une prochaine fois, mais finir une session qui a été trop intense n’est amusant pour personne.

Et si vous faisiez agenouiller votre partenaire sur du riz sec ? Cela n’a l’air de rien mais après quelques minutes, ce peut être très difficile. Personnellement je demande à mes soumis de ramasser les grains ensuite, cela leur fait une bonne leçon de patience..

Si vous souhaitez un peu plus de danger; les couteaux font de merveilleux outils. Bandez les yeux de votre partenaire et frottez les juste à côté des leurs oreilles. Uniquement cela les fera frémir par anticipation. Puis passez les lames froides sur leurs peaux, en passant délicatement sur les parties les plus sensibles. Souvenez vous qu’il y a 2 côtés sur un couteau. Jouez de façon safe, notamment quand vous faites des jeux psychologiques intenses.

Même si une part de la joie prodiguée par le BDSM est basée sur la peur, la première des priorités est votre sécurité ainsi que celle de votre partenaire.

Je suis une grande adepte du « Splosh » ou les jeux avec la nourriture. On peut utiliser un grand nombre de pratiques comme jeter de la nourriture sur votre partenaire, la frotter sur son corps ou mâcher et lui cracher dessus. C’est à la fois drôle et humiliant. Il y a quelque chose de tellement enfantin que généralement mon partenaire et moi explosons de rire de façon incontrôlable pendant une session.

A propos de nourriture et d’humiliation, vous pouvez ordonner à votre soumis de manger dans une gamelle pour chien à même le sol. C’est un moyen rapide de le déshumaniser et une forme de dégradation souvent utilisée. Vous voulez aller encore un peu plus loin ? Alors transformez le en cochon qui se roule dans la nourriture. Forcez le à faire des bruits de cochon quand il en mettra de partout. N’oubliez pas d’utiliser une bâche pour que ça ne salisse pas tout..

La cellophane est parfait pour la fornophilie (le fait de transformer une personne en objet). Je utilise pour cela beaucoup de rouleaux de cellophane, qui transforme mes soumis en table humaine et en chaise, en bureau, lampe ou n’importe quoi que vous pourriez imaginer. J’adore le bondage avec cellophane, car c’est assez restrictif et vous pouvez facilement faire des trous aux endroits que vous souhaitez torturer. Bien sur, pas de cellophane sur le visage, un soumis mort ne sert à rien !

Les pinces à linge sont parmi les objets du quotidien les plus populaires pour les jeux BDSM. Vous pouvez les utiliser en sécurité à peu près partout sur le corps. Croyez-moi, c’est testé et approuvé ! Il y a différents types de pinces à linge, testez les sur vous avant des les utiliser sur votre partenaire. Commencez avec des pinces classiques en bois / bambous. Les plus grandes sont moins fortes que les plus courtes. J’en ai des centaines (milliers ?), dont je me sers selon ce que je souhaite torturer.

Un point important : quand vous les enlevez cela fait encore plus mal que quand vous les mettez, car le sang revient dans la zone pincée.. Profitez de cela en appuyant sur cette zone. Oui, je suis méchante.

Des baguettes chinoises peuvent être utilisées pour de nombreux jeux. Vous pouvez les lier avec des élastiques pour créer des sortes d’étaux pour les tétons, les oreilles les orteils ou toute autre partie saillante du corps.. Vous pouvez les attacher avec du film alimentaire ou du lien à bondage et taper sur les tibias, cela donne l’impression au soumis qu’on lui tape directement sur les os. Mon utilisations favorite est de les utiliser pour dilater l’anus ou le vagin. Commencez avec 8 baguettes dans un préservatif, puis insérez les une par une, jusqu’à ce que vous en ayez 30, 40, 50.. ou plus. Un de mes partenaires en a eu 100, mais nous pratiquons depuis longtemps. Nous aurions pu aller plus loin, mais je n’avais plus de baguettes !

Les capsules de bouteilles. Je me souviens d’une course entre 2 femmes avec des capsules scotchées sur la plante des pieds. C’était très amusante ! Vous pouvez aussi les attacher ensemble et les entourer autour du corps à des endroits stratégiques. Comme avec les pinces à linge, quand vous les retirez, le sang qui revient cause une douleur temporaire.

Les élastiques sont aussi de superbes jouets. Enroulez les autour de différentes parties du corps, tirez et relâchez. Selon la force des élastiques et la distance à laquelle vous tirez, cela peut être très douloureux.Vous pouvez lier plusieurs élastiques pour les mettre autour du torse. Attention car cela laisse souvent des marques; particulièrement sur les zones sensibles que sont l’abdomen, les côtes, ou l’intérieur des bras et des jambes.

Utiliser des dés ou des jeux de cartes peut aussi être rigolo. Ecrivez une liste de 6 choses que vous souhaiteriez faire et laissez le destin décider.. vous pouvez avoir une carte pour déterminer le nombre de fessées qu’ils recevront, combien d’orgasmes ils auront dans la semaine, combien de temps ils devront rester dans une position donnée.. et ainsi de suite.

Ce n’est bien sur que le début. Regardez autour de vous et soyez créatifs avec ce que vous avez sous la main.

Si vous aimez mes articles, n’hésitez pas de les partager sur les réseaux sociaux. Pour lire plus sur mes aventures BDSM plus régulièrement, suivez-moi sur Twitter.

Inanna Justice, Domina à Paris

Partagez sur vos réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Vous souhaitez commenter ?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Shopping Basket

Confirm your age

We require users to be 18 years old (FR) / 21 years old (US)