Témoignages

Je ne modifie pas les témoignages sauf pour enlever les détails qui pourraient compromettre l’anonymat ou la sécurité de moi ou l’autre. Les fautes appartiennent à l’auteur.

Une araignée tactile

La Sirène mélodieuse se révèle être alors une Araignée tactile qui a anesthésié sa proie pour mieux la consommer.

Il arrive qu’entre Dominatrices, nous demandons à nos consœurs de s’en occuper de nos soumis. Parfois c’est pour une punition, parfois comme recompense. Soumis e à été envoyé par Maîtresse Blanche, une femme que j’admire énormément, pas que pour ces pratiques, mais aussi son intelligence, son bon humeur, sa finesse et son sadisme.  Son soumis a commis une grave erreur et Blanche lui ai envoyé chez moi pour une séance de châtiments. Voici son compte-rendu. 

15 h précise, je me présente chez Madame Inanna.

Après les préliminaires d’hygiène d’usage, Madame Inanna s’étonne que je ne porte pas de collier de Maitresse Blanche. Elle y remédie immédiatement et attache la laisse qui matérialise sa prise totale de contrôle sur moi. Elle me traine alors dans la pièce aux supplices mais avant elle exige que je lui avoue à genoux la raison de ma présence et donc lui confesser la faute pour laquelle Maitresse Blanche lui a demandé de m’infliger le châtiment qui m’attend.

Je ressens une immense honte de lui avouer avoir pensé, à défaut de pouvoir me présenter devant Maitresse Blanche, à contacter une autre dominatrice pour assouvir une pulsion.  Je crois utile de lui préciser que je n’ai pas succombé à cette tentation non pas pour échapper à la punition mais pour éviter à son mépris. Ce préalable fut psychologiquement très douloureux.

Commence alors une danse hypnotique et enivrante.

Madame Inanna approche son visage tout prêt du mien, me distille des paroles suaves tout en me torturant les seins pour mieux m’évaluer sans doute. Je ne peux contenir des gémissements mêlés de douleurs et de plaisir qu’elle encourage en m’enlaçant pour mieux labourer mon corps de ses ongles acérés. Ses beaux yeux brillent de satisfaction, j’y décèle également non sans appréhension une lueur intense de perversité. La douce chaleur de son corps qui me frôle, son parfum enivrant, sa voix distillant une mélopée douce au creux de mon oreille, malgré ses ongles qui lacère le corps et les supplices infligés à mes mamelons, je perds pied, aspiré par un tourbillon de sensations extrêmes. Le but est atteint je suis complètement asservi, sous sa totale emprise, une boule d’argile qu’elle peut pétrir à sa guise …

araignée tactile

La Sirène mélodieuse se révèle être alors une Araignée tactile qui a anesthésié sa proie pour mieux la consommer. Constatant mon excitation, Elle saisit fermement mes testicules dans sa main pour les compresser puissamment, en m’adressant un large sourire accompagné d’un rire sardonique, surpris un cri de douleur m’échappe. Puis elle m’accorde un bref répit en me chuchotant quelques paroles au creux de l’oreille, la tête sur son épaule. A peine apaisé je subis à nouveau le même sort cette fois suivi d’un franc coup de pied entre les jambes, saisis par la douleur le souffle coupé, je croise brièvement son regard : ses yeux pétillent de satisfaction. Le temps de reprendre mes esprits je suis percuté par une slave de 2 coups de pied au même endroit.

Madame Inanna distille en moi d’une main de Maitresse (si j’ose dire) le poison de la peur, l’anxiété permanente du prochain coup qui peut surgir à tout moment le plus surprenant, le plus douloureux : plus de répit, la torture monte d’un cran.

J’ai focalisé mes pensées sur vous à ce moment très chère Maitresse Blanche afin de ne pas tomber dans ce piège : essayer de rester serein puisque c’était votre volonté que je subisse

La préparation achevée, la punition peut commencer.

Madame Inanna m’intime l’ordre de me placer à genou lui offrant ainsi mon dos, mes fesses et mes pieds comme terrain de jeux. Nul besoin de lien je vous ai promis une obéissance totale à votre amie …

Le balai soutenu d’un flogger se charge de me chauffer les chairs. Petit à petit les coups sont plus appuyés. Je ne saurais détailler quels ont été les instruments de cette punition : flogger de différentes sortes, paddle, gants cloutés, cravache, canne anglaise, fouet … Les coups sont administrés pendant plus de 20 minutes avec précision d’une main experte appuyés, rythmés et quelques fois espacés de courtes périodes de récupération. Chaque cri de douleur arraché est l’occasion pour Madame Inanna d’exprimer sa satisfaction ! 2 pinces à seins lestées de poids ont été également invitées à la fête !

Le dos et les fesses ont été ses principales cibles mais la souffrance la plus intense a été provoqué par les coups de cravache ou de badine sur la plante des pieds : n’ayant jamais subi ce supplice auparavant mon esprit ne sais pas apprivoiser cette douleur.

Madame Inanna a de suite identifié cette faiblesse et en a usé me gratifiant au passage en riant d’un « ainsi lorsque que vous mettrez vos chaussettes vous penserez à Blanche et à moi »

Le châtiment administré, Madame Inanna a poursuivi par une torture des têtons qui m’a semblé bien douce, réconfortante et a provoqué mon érection, nous avons ri de concert.

Pour clôturer de la séance Elle a écrasé de son pied ma protubérance et j’ai été autoriser à baiser avec humilité et reconnaissance ses pieds.

*Je ne modifie pas les témoignages sauf pour enlever les détails qui pourraient compromettre l’anonymat ou la sécurité de moi ou l’autre. Les fautes appartiennent à l’auteur.

Abonnez-vous à ma newsletter et suivez-moi sur Twitter pour prendre de mes nouvelles régulièrement. Vous pouvez lire d’autres témoignages ici.

Partagez sur vos réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Vous souhaitez commenter ?

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Shopping Basket

Confirm your age

We require users to be 18 years old (FR) / 21 years old (US)