Mythes et légendes des Dominatrices

Mythes et légendes des Dominatrices : même les Dominatrices font leurs lessives !

Il existe quelques idées fausses sur ce que signifie être une Dominatrice professionnelle. Les gens semblent penser que je vis dans une réalité alternative où je n’ai pas besoin de faire la queue au bureau de poste quand je dois expédier un colis. Certains pensent que je me réveille habillée de cuir et de dentelle, les cheveux parfaitement coiffés, le rouge à lèvres déjà mis. D’autres imaginent que nous avons des hommes qui font toutes les choses que nous n’aimons pas faire. Croyez-le ou non, votre déesse préférée met aussi son pantalon sur une jambe à la fois.

mythes dominatrice
J’adore cuisiner, mais pas forcement dans cette tenue.

Nous avons des esclaves à notre service 7j/7

La plupart d’entre nous n’ont pas d’esclaves à notre service à temps plein, pourtant les offres ne manquent pas, bien au contraire. Avoir un soumis de service demande généralement plus de temps et d’énergie que de faire quelque chose par soit même.

Bien sûr, mes fidèles soumis peuvent faire une ou deux courses pour moi de temps en temps, mais je préfère de loin nettoyer les toilettes moi-même plutôt que de devoir passer du temps à regarder par-dessus l’épaule de quelqu’un pour m’assurer qu’il le fait selon mes exigences. De plus, de nombreux soumis domestiques commettent intentionnellement des erreurs pour attirer d’éventuelles punitions.

J’ai deux esclaves à domicile : Jean-Phi (alias mon lave-vaisselle) et Jean-Henri (appelez également : machine à laver). Au-delà de cela, je n’ai aucun désir d’avoir un esclave domestique à plein temps.

Nous nous faisons beaucoup d’argent

Si le taux horaire pour rencontrer une Dominatrice professionnelle peut atteindre plusieurs centaines d’euros par heure, ce n’est pas un travail où l’on peut faire des séances pendant 35 par semaine. Si la plupart des Dominatrices professionnelles à plein temps consacrent bien plus de 40 heures par semaine, la majeure partie de ce temps est consacrée à la communication, au marketing, aux séances de photos, au montage de vidéos, aux réponses aux courriels ou peut-être à la rédaction d’articles.

La plupart des femmes que je connais ont un petit faible pour 3 ou 4 séances par semaine. Au dessus de ce nombre, cela devient physiquement et émotionnellement difficile, surtout pour celles d’entre nous qui mettent tout leur cœur et personnalité durant les séances !

Comme dans toute entreprise, nous avons aussi des frais fixes. Les équipements et le matériel de qualité sont souvent chers. Il nous faut souvent loué l’espace du donjon, les produits de nettoyage, l’hébergement du site web, la publicité, les séances de photos et bien d’autres coûts cachés mais bien réels.

Nous sommes Dominatrices en permanence même dans notre intimité

Même si nous menons ce style de vie 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, cela ne signifie pas que nous sommes toujours en session. Il y a une grande différence entre la façon dont je suis avec les soumis qui font partis de mon intimité et la façon dont je suis avec un client qui vient uniquement pour quelques heures de jeu.

Mes partenaires de jeux/intime sont le privilège de dîner avec moi, de me voir en pantalon de yoga et d’aller se promener dans le parc. Plus important encore, ils ne s’attendent pas à ce que je me concentre en permanence sur le jeu, même si je l’intègre dans notre routine.

Quand j’ai fini une séance intense et rémunérée, je ne veux pas nécessairement attacher mon partenaire et le torturer. En fait, s’il m’arrive de le faire, c’est une dynamique très différente de la relation que j’ai avec des clients d’uniquement quelques heures ! Avec les clients, je dois être à 100% dans mon jeu, concentré, sur le point, avec mes partenaires intimes de jeu, je me présente en jeans et en t-shirt, les cheveux en queue de cheval et sans maquillage.

Nous sommes toujours sur notre 31

Si beaucoup d’entre nous sont dans des relations matriarcales de domination féminine, ce n’est pas le cas pour toutes les Dominatrices professionnelles. Certaines d’entre nous sont dans des relations vanille, d’autres sont asexuées, d’autres encore sont polyamoureuses. Certaines d’entre nous n’aiment contrôler leurs partenaires que dans le cadre d’un donjon et aspirent à avoir un rôle différent dans leur vie quotidienne.

Nous sommes des individus à part entière et nos relations en dehors de notre travail en sont le reflet. Ne supposez pas que parce qu’une femme a choisi de travailler comme Dominatrice professionnelle, qu’elle jouit du même pouvoir lorsqu’elle ne travaille pas.

Nous ne le ferions pas si nous n’étions pas payées

La plupart des Dominatrices professionnelles aiment le BDSM. Nous l’avons et parfois continuons à le pratiquer même si nous ne sommes pas payées, mais statistiquement pas avec vous. Ce n’est pas pour paraître (trop) hautaine, mais c’est la vérité. Les femmes dominantes sont très recherchées. C’est la raison pour laquelle certaines d’entre nous en ont fait une carrière professionnelle.

Beaucoup d’entre nous ont commencé « juste pour le plaisir » et un jour, la lumière s’est allumée et nous avons réalisé que nous étions tellement demandées que nous pouvions faire payer nos compétences particulières.

Lorsqu’une Dominatrice se rend à une fête, il y a 20 garçons qui font la queue et qui demandent de l’attention. Nous avons une grande variété de choix qui se présente littéralement à nos pieds. À moins que vous ne ressembliez à Ryan Gosling et que vous êtes masochiste, je ne vous choisirai probablement pas. Pourquoi ? Parce qu’il est déjà probablement dans la pièce et que je préfère le choisir.

Nous n’apprécions pas les choses vanilles

D’une manière générale, les Dominatrices ont un mode de vie passionnante que nous vivons à 100 à l’heure. Nous assistons régulièrement à des événements où la perversion règne. Nous organisons des sessions élaborées qui pourraient littéralement tuer nos partenaires si elles ne sont pas exécutées correctement.

Nous nous épanouissons dans l’adrénaline et l’excitation… mais nous apprécions aussi les moments de détente (et en avons besoin). Nous apprécions ces moments de calme à la maison en préparant un bon repas, en jouant à des jeux de société ou simplement en regardant sur Netflix.

mythes dominatrice
J’adore lire !

Nous n’avons pas de jour sans

Nous sommes des êtres humains. Bien que nous ne montrions publiquement que nos meilleures côtés : notre force et notre pouvoir, nous avons aussi des jours où nous nous sentons déprimés. Certains d’entre nous souffrent de problèmes de santé.

Nous avons également comme tout le monde des problèmes personnels ou familiaux. Beaucoup d’entre nous jonglent avec un autre travail en plus de celui-ci. Parfois, nous sommes fatiguées ou frustrées, seules ou tristes. Cela ne nous rend pas faibles, cela nous rend humains tout simplement !

N’oubliez pas que votre Dominatrice préférée est une personne. Bien qu’elle mérite certainement d’être placée sur un piédestal comme toutes les femmes, il est important de se rappeler qu’un piédestal peut être une plate-forme très étroite.

mythes dominatrice

Abonnez-vous à ma newsletter et suivez-moi sur Twitter pour prendre de mes nouvelles régulièrement.

Les Rituels dans le BDSM

Les rituels dans le BDSM 

Lors d’une formation à distance, j’ai demandé aux soumis d’écrire sur les rituels dans le BDSM. J’ai posé quelques questions à considerer : Pourquoi est-ce que nous attachons autant d’importance à cela dans le cadre du BDSM ? Ça donne quoi aux soumis ? Quels en sont les bénéfices ?

Voici le travail de smoums. Merci à Maîtresse Lisa de l’avoir dressé si bien ainsi que pour la vidéo. Vous pouvez suivre les deux sur Twitter.

Rituels dans le BDSM

smoums

Avant de pouvoir répondre à ces questions, il importe au préalable de définir ce que l’on entend ici par Rituel.

Je définirais le Rituel comme étant une pratique codifiée à caractère symbolique ou sacré. Il vise à recréer un environnement hors de l’espace et du temps qui permet aux participants de retrouver une certaine forme d’égrégore.

Le rituel à une importance fondamentale pour l’individu dans le sens où il construit l’identité de ce dernier dans un contexte culturel déterminé. En suivant un rituel, les individus manifestent leur appartenance à un groupe, à une société, voire à un principe supérieur.

On peut considérer que les rites et les rituels sont le ciment de tous groupes humains. En cela, la communauté BDSM ne fait pas exception.

rituels bdsm
De s’agenouillir devant sa Maîtresse est un autre ritual qu’on voit souvent dans le BDSM.

Bien entendu, et heureusement, il n’y a pas de Rituel BDSM officiel. Personne ne peut prétendre détenir la vérité. Les rituels BDSM que l’on peut trouver sur le net ou dans la littérature sont l’œuvre de communautés diverses et variées, toutes puisant dans leurs cultures, expériences et traditions. Néanmoins, tous ces rituels ont un fils directeur commun. Il y a des personnes Dominantes et des dominés. Les dominés doivent faire allégeance et obéir à leur Maitresse selon un cérémonial spécifique, et en retour ces dernières s’engagent à les faire progresser dans les voies de la soumission.

On peut bien sûr pratiquer le BDSM sans rituel. Toutefois, très vite, pour celles et ceux qui le pratiquent régulièrement ou en font un style de vie, un rituel s’impose tout naturellement. On ne s’en aperçoit même pas… Le rituel commence tout simplement avec le mantra ou le serment que le soumis doit réciter pour témoigner sa soumission à sa Maîtresse. Il se poursuit souvent avec l’apprentissage de certaines positions et peut aller jusqu’à l’adoption de protocoles et de cérémonies bien codifiés. Les dîners protocolaires ou la Cérémonie des Roses en sont des exemples.

rituels bdsm
L’apprentisage des positions de soumission font partie des rituels que j’impose aux soumis.

Les êtres humains n’ont pas seulement des caractéristiques physique, psychique ou mentale. Ils ont également un besoin de se relier à une dimension symbolique. Le rituel assure ce lien. Il crée une ambiance, renforce les liens intimes entre les participants et balise le chemin que le soumis emprunte pour progresser et se perfectionner dans les voies de la soumission à sa Maîtresse. On peut en effet considérer que le soumis parcourt un chemin initiatique.

Une relation D/s suivie recherchera la perfection tout en sachant ne jamais pouvoir l’atteindre. Afin de pouvoir s’en approcher, il importe de connaître le Bien et les devoirs que les uns doivent porter aux autres. Un bon soumis et une bonne Maîtresse manifestent des vertus relationnelles basées sur la réciprocité et la solidarité comme la piété du soumis, la loyauté et la confiance.  Le Rituel souligne le comportement à adopter et sa répétition permet de s’en approprier l’essence et d’en faire une partie intégrante de son « Moi ». Il est un lien qui unit et règle les relations entre les Maîtresses et leurs soumis. Le rituel n’est pas une récitation et encore moins une pièce de théâtre. L’esprit du rituel est bien plus important que la lettre.

rituels bdsm
Le pose d’un collier est un rituel très commun dans le BDSM.

Abonnez-vous à ma newsletter et suivez-moi sur Twitter pour prendre de mes nouvelles régulièrement.

Programme de formation pour les soumis (en ligne)

formation training soumis submissive

PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE POUR LES SOUMIS

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, je préfère largement pouvoir torturer mes victimes en personne, mais les circonstances actuelles rendent cela difficile. Vous êtes nombreux dans le monde entier à demander des moyens de me servir, et j’ai essayé d’être créative en concoctant quelque chose d’original et d’amusant qui nous permette de nous connecter, même de loin.

J’ai développé un programme de formation en ligne pour les soumis, et depuis que le confinement est revenu en vigueur récemment en France, j’ai eu le temps de peaufiner certains détails. Je suis très heureuse de vous annoncer que je vous offre maintenant la possibilité de me servir où que vous soyez dans le monde !

COMMENT FONCTIONNE LE PROGRAMME DE FORMATION EN LIGNE

Chaque jour pendant deux semaines, vous recevrez à 6h du matin un courriel avec vos tâches de la journée. En plus de la tâche à accomplir, j’attends un courriel le matin me souhaitant une bonne journée et un autre le soir me souhaitant une bonne nuit (avant minuit). Certaines tâches ne seront effectuées qu’une seule fois, d’autres seront intégrées dans votre routine quotidienne afin que vous puissiez devenir un meilleur soumis.

Le programme comporte quatre niveaux : vert, jaune, rouge et noir.

Le vert : facile, il convient même aux plus débutants ou à ceux qui vivent avec d’autres personnes et ne peuvent pas effectuer des tâches plus difficiles.

Le jaune et le rouge : progressivement plus difficiles, ils conviennent à ceux qui sont un peu plus audacieux et ne vivent pas avec un ou une partenaire (ou alors leur partenaire est conscient-e qu’il aime jouer à des jeux coquins avec des femmes en ligne !).

Le noir : le plus difficile, il convient uniquement aux soumis les plus expérimentés qui sont prêts à prendre des risques pour me faire plaisir. Vous devez avoir terminé au moins un autre niveau avant de participer au niveau noir.

Programme de formation soumis en ligne

Récompenses

J’offrirai occasionnellement des prix aux participants pour avoir été les plus rapides à terminer une tâche, les plus créatifs, ceux qui écrivent le mieux… Bien sûr, les gagnants sont uniquement basés sur mes préférences personnelles, en toute subjectivité ! Vous pourriez gagner une paire de bas ou de chaussettes portés, des sous-vêtements, une photographie dédicacée, un appel téléphonique ou éventuellement une vidéo personnalisée.

S’il y a une tâche que vous ne pouvez pas/ne voulez pas effectuer, vous avez le droit de la refuser, jusqu’à trois fois pendant la durée du concours. Je vous proposerai des alternatives. Attention, l’alternative peut parfois être pire que la tâche initiale ! Cela dit, elles ne seront pas similaires. Par exemple, si vous refusez de porter un plug, l’alternative n’aura rien à voir avec le jeu anal. Je comprends que certains d’entre vous ont des limites pour diverses raisons, et je ne les enfreindrai pas.

Si vous refusez trois fois, vous êtes disqualifié pour le grand prix, mais vous pouvez toujours gagner d’autres défis.

En parlant du Grand Prix… Le gagnant de chaque niveau remportera un appel vidéo de 20 minutes avec moi. Si ce n’est pas une bonne incitation à s’inscrire, je ne sais pas ce que c’est !

Le prochain cycle du programme de formation des soumis débutera le 1 décembre 2020. Toutes les deux semaines, nous commencerons un nouveau cycle donc si vous ne pouvez pas commencer tout de suite, il y aura d’autres occasions !

Ce que c’est, ce que ce n’est pas

C’est un programme d’entraînement intensif pour lequel vous devrez faire des efforts, investir du temps et de l’énergie. J’attends des participants qu’ils s’impliquent totalement.

J’entrerai régulièrement en contact avec vous de façon personnelle, mais ce sera quand j’en ai envie. Vous captiverez d’autant plus mon attention que vous donnerez de votre personne.

C’est un programme conçu pour vous aider à atteindre une meilleure compréhension de vous-même et de ce que vous recherchez dans une relation D/s.

Vous vous découvrirez de nouvelles aptitudes qui vous permettront de devenir non-seulement un meilleur soumis, mais aussi une meilleure personne pour me servir et servir les femmes en général.

Ce n’est pas une compétition pour devenir un soumis sous contrat avec moi.

Ce n’est pas un moyen d’obtenir mon attention complète et permanente pendant deux semaines.

Envoyez-moi un mail pour vous inscrire !

Voici l’adresse mail dédiée : 

Inannasubchallenge@gmail.com 

Programme de formation soumis en ligne

Abonnez-vous à ma newsletter et suivez-moi sur Twitter pour prendre de mes nouvelles régulièrement.