Entrevue avec Le TDS Club

entrevue

Voici un entrevue recent avec Le TDS Club.

Visitez leur site pour retrouverez des interviews de travailleuses et travailleurs du sexe.

entrevue

Je suis Inanna Justice, Dominatrice professionnelle basée à Paris. Je suis américaine, en France depuis bientôt 5 ans. Je suis une grande joueuse, mon style de domination est souvent ludique et imprévisible. Pour moi, les relations D/s (y compris avec les clients) sont basées sur le respect mutuel et la bienveillance.

Qu’aimes-tu faire en dehors du TDS, quels sont tes hobbies/passions ?

Je dis toujours que j’ai deux passions: la sexualité et la nourriture. Dans une ancienne vie, j’étais chef de cuisine et sommelier. J’adore lire et écrire (il y a des articles sur mon site pour les curieux). Je suis de nature très curieuse et j’aime les aventures. Les voyages me nourrissent mais cette année fut un peu compliquée…

Comment as-tu découvert le TDS et depuis combien de temps l’es-tu?

C’était un peu par hasard. J’ai rencontré un fétichiste de pieds sur un site de rencontre « kinky ». Un jour, il me demande si j’étais disponible et je réponds dans l’affirmative. Il me demande combien pour une heure… Ça fait trois ans que j’exerce en tant que professionnelle mais je suis dans le milieu BDSM depuis très, très longtemps.

Est-ce ton activité principale ?

Oui, c’est mon activité principale mais je garde un petit boulot à temps partiel pour ne pas être obligée de jouer avec des personnes qui ne me plaisent pas. Je suis très sélective avec les soumis et mon job vanille me permet de payer le loyer quand les circonstances ne me permettent pas de faire des séances (pendant les confinements, par exemple). Je ne me sens jamais sous pression d’accepter une séance grâce à ça.

Pourquoi avoir choisi le TDS ?

Cela me donne une liberté qui n’est pas possible dans d’autres métiers. Je peux choisir mes clients, je peux fixer mes horaires, je peux prendre des vacances quand ça me convient. Je peux faire autant de séances que je veux une semaine puis la prochaine, prendre quelques jours de rien faire (ou plutôt de travailler sur d’autres projets – je suis quelqu’un qui a toujours 20 000 projets en tête !).

Dans quelle branche du TDS es-tu et quelles sont tes pratiques favorites et tes limites?

Je fais uniquement des séances en réel. J’ai besoin de sentir la respiration de mes partenaires, l’odeur de la peau, les battements du cœur.. Pour le moment, ça ne m’intéresse pas de faire du virtuel ou des vidéos mais cela pourrait changer dans le futur. Cela dit, pendant le deuxième confinement, j’ai organisé une formation à distance pour les soumis.es. C’était un chouette projet et je le relancerais peut-être dans le futur.

Pour le moment, je me consacre aux séances IRL. Je suis assez polyvalente et je m’adapte en fonction de mes partenaires. Je procure du plaisir quand je peux transporter l’autre ailleurs, que ce soit avec mes mots ou mes jouets. J’adore les jeux de rôles, les jeux d’impact, la pénétration dans toutes les formes (sondes, pegging, aiguilles…) et la vénération de la femme. Je ne pratique ni le scato, ni la douche romaine.

entrevue

Qu’est-ce qui fait que tu t’épanouis en tant que TDS ?

Avant tout, les relations avec mes soumis. J’ai l’occasion de côtoyer des gens qui viennent de parcours assez variés. Je me vois un peu comme soignante : mon travail me permet de donner aux autres pour qu’ils puissent explorer des sensations et des expériences incroyables. Je suis dealeuse de fantasmes ! Quand les gens viennent chez moi, ils vivent un moment hors temps, hors contraintes de la vie, le plaisir pure (et un peu de douleur pour ceux qui aiment ça).

Comment organises-tu tes journées, quelle est ta journée-type en tant que TDS ?

Je passe énormément de temps devant mon ordinateur. Que ce soit pour écrire des articles, éditer des photos, communiquer avec mes soumis, faire de la com sur les réseaux sociaux… Comme beaucoup d’entre nous, l’admin prend beaucoup de temps ! Je ne fais pas les séances « à la chaîne ». Je préfère faire 1-2 rencontres de qualité au lieu de faire plusieurs qui sont bof.

Comment aimes-tu être contacté(e) par un client et à l’inverse ce que tu ne supportes pas ? Un conseil pour tes futurs clients ?

J’ai un site qui est très bien développé avec de nombreux articles, mes préférences, mes limites… Sur le site, j’ai un petit questionnaire qu’il faut absolument remplir avant de planifier un rendez-vous. Je n’accepte pas d’appels et je ne fais pas les séances de dernière minute. Mes séances sont toutes sur-mesure et j’exige une certaine implication dès le premier contact. Mon questionnaire est un bon guide pour les personnes qui souhaitent tester la domination féminine « à la Inanna ». .

Je suis une personne joyeuse et ma philosophie est que le vinaigre n’attire pas les mouches. Je ne crie pas, je ne maltraite pas mes soumis (même si j’adore l’humiliation et la dégradation avec certains). Je suis très exigeante et stricte, mais pas méchante. Si vous cherchez à être traité comme un tapis de paillasson, je ne suis pas la Dominatrice pour vous.

As-tu déjà été reconnu(e) dans la rue ? Si oui, la personne t’a-t-elle abordé ? Quelle fut ta réaction ?

Je ne montre pas mon visage en entier sur les réseaux pour éviter cela. J’ai déjà croisé un de mes soumis dans le métro, mais ça ne m’a pas encore arrivé d’être reconnue par une personne avec qui je n’ai pas déjà joué.

Une anecdote drôle, sexy ou bof bof voire les trois à nous raconter ?

Il y trop à vous raconter !!! Je ne sais même par où commencer !

Es-tu OUT auprès de tes amis et de ta famille ? Si oui, comment leur as-tu appris ton métier ? Et quelles furent leurs réactions ?

Je suis OUT avec tous mes amis mais pas ma famille (j’en ai très peu, de toute façon). Ma mère habite aux Etats-Unis et ça ne sert à rien de parler avec elle, même si j’aimerais bien. Je suis fière de mon métier, mais elle n’est pas sur la même longueur d’onde pour le TDS.

Es-tu en couple ? Si oui, quelle fut sa réaction quand tu lui as parlé du TDS ? Sinon, est-ce difficile de trouver quelqu’un qui l’accepte ?

Oui, je suis en couple avec une personne absolument magnifique qui accepte mon métier. Il sait que j’adore ce que je fais et que je m’épanouis dans mon boulot. J’ai beaucoup de chance d’avoir trouvé quelqu’un qui me soutient autant. En plus, c’est un photographe super doué donc j’ai toujours de belles photos 😉

Sur quelles plates-formes pouvons-nous te retrouver? (réseaux sociaux et réseaux payants)

Je suis très active sur Twitter  « https://twitter.com/InannaJustice  » . J’ai aussi un profil FetLife ainsi qu’Instagram et FB mais je ne suis pas souvent sur les autres.

Un petit mot pour la fin ?

Merci pour votre travail et votre soutien ! J’organise les événements pour les dominatrices pro à Paris, y compris un dîner mensuel (avec le couvre feu, c’est un goûter) et les ateliers. Je compte organiser plusieurs événements en 2021 y compris un après-midi « foot lovers », un dîner protocolaire, une soirée bisexualité « forcée » et bien d’autres. Si vos lecteurs veulent en apprendre plus sur moi et mes projets, mon site  « https://inannajustice.com/  » et mon Twitter sont fait pour.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *